3 avril 2017

Scandale de Bruxelles: pourquoi la Fécafoot veut sacrifier Bross…

Tombi A Roko et Hugo Broos
Le Président de la Fécafoot a convoqué pour ce lundi, une réunion du Comité d'Urgence élargie aux membres du Comité Exécutif...Cette réunion a d'abord pour but de sauver la face auprès de la Tutelle qui garde en vie l'Exécutif illégal de la Fécafoot depuis les sentences de la CCA... En fait, Bidoung qui a des comptes à rendre à la "Haute hierarchie", a non seulement demandé des comptes bruyamment à la Fécafoot, mais exigé des têtes... voici donc comment la Fécafoot tente d'aiguiser sa guillotine pour se laver les mains d'une situation pour laquelle elle est coupable de bout en bout.

Deux victimes expiatoires sont déjà à l'autel du sacrifice: Hugo Broos et certains membres de son staff et Oyongo Bitolo... Les deux, réputés trop proches des membres de la Fecafoot, ont "trahi" leurs soutiens habituels... en ajoutant des mots supplémentaires sur le grief initial dont le seul objectif était d'éclabousser l'agent des Finances et plus loin, le coordonnateur des Équipes nationales...Voici les chef d'accusation que les greffiers et juges du Comité Exécutif préparent pour clouer au piloris les principaux accusés...

HUGO BROOS: La version qui a fuité des couloirs de la Fécafoot veut faire croire à l'opinion que Hugo Broos veut s'engager avec le Ghana pour un salaire annuel de 900 mille Euros au lieu des 400 mille environ que son contrat avec le Cameroun lui offre. Selon cette thèse, Hugo Broos a grossi l'incident pour s'offrir une porte de sortie . Selon les arguments goupillés par les caciques de la Fecafoot, Hugo Broos est aidé dans cet acte de "sabotage" par un certain Joe Kamga de ONE GOAL, par ailleurs agent de match des Lions Indomptables , ayant négocié le fameux match contre la Guinée Conakry. Les Esprits de la Fecafoot poussent le vice plus loin. Ils estiment que l’hôtel et les commodités y afférentes, devaient être supportés par Joe Kamga et son entreprise ONE GOAL... or en "provoquant" l'incident, il est clair dans leurs esprits, que Joe Kamga qui négocierait le départ de Broos vers le Ghana, voulait ouvrir la voie d'un départ précipité de Hugo Broos. Selon toujours les arguments de la Fécafoot, la fédération ghanéenne de football avait envoyé un émissaire à Bruxelles en plein stage. Pour eux donc, c'est suffisant pour établir la culpabilité d'un Broos qui "a désormais la grosse tête"... voici mon avis...

1- C'est normal pour un employé qui a meilleure proposition de chercher mieux ailleurs. Quitte à son Employeur de s'organiser pour le retenir ou faciliter son départ...

2-La Fecafoot en donnant le feu vert à Broos de parler après le match dans le seul but de massacrer des personnes bien ciblées, n'avait pas mesuré le degré de colère qu'il ruminait depuis peu...

3-À supposer même qu'il s'agit d'un acte de sabotage , d'un coup fourré pour quitter le Cameroun... le retard de l'avion pour l'Afrique du sud qu'il dénonce et la surcharge des copines dans l'avion des joueurs avant la Can c'était quoi?

4-L'agent de match ONE GOAL qu'on accuse subitement d'être le chef d'orchestre de la colère de Broos...qui l'a nommé? Quelles sont les retombées des matches amicaux qu'il organise sous cape avec vous depuis quelques temps? N'est ce pas une affaire de partage de retombées qui pue ainsi à distance? Dans la foulée, les coups perdus contre Alphonse Tchami et André Nguidjol ne sont pas à exclure...

OYONGO BITOLO: Ceux qui connaissent le joueur et son entourage, le savent proche de Tombi... son transfert à Montréal qui avait fait grand bruit et qui l'avait opposé à l'époque à Rainbow, avait pour chef d'orchestre Tombi a Roko alors SG de la Fécafoot... le rapprochement ethnique aidant, il est devenu un peu trop proche même... ses déclarations sur son "abandon" à Bruxelles sonnaient trop faux et beaucoup y ont vu une grossière manipulation de la Fécafoot pour faire tomber André Nguidjol que très peu à la Fécafoot peuvent affronter, de peur de provoquer la colère de Bidoung dont c'est le poulain et qui l'aurait recommandé à la Fécafoot au début de leur idylle... Maintenant que la pression est sur la Fécafoot, il n'est pas exclu que Oyongo soit lâché ou simplement sacrifié! Mais j'ai une question pour finir... Pourquoi l’État du Cameroun sort-il des caisses l'argent du contribuable pour un match amical dont le principe de base est la prise en charge des équipes par les organisateurs, le match générant des retombées sur la billetteries et autres droits? C'est pas loin d'être un détournement et c'est aussi cela que la Fecafoot doit avoir le courage d'expliquer aujourd'hui...

Par: Martin Camus MIMB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire